Estime et confiance en soi

Il n’est pas facile de faire la différence entre l’estime de soi et la confiance en soi. A l’heure où tous nous affirmons que la confiance en soi est essentiel pour « réussir sa vie », de nombreuses idées reçues continuent de nous envoyer sur de mauvaises pistes.

Selon mon expérience, je pense que l’estime de soi est à distinguer de la confiance en soi et qu’elles ne vont pas de pairs. Avoir une bonne estime de soi n’implique pas une bonne confiance et vice versa.

C’est une distinction importante car tenter d’améliorer sa confiance en soi alors que c’est son estime qui fait défaut ne peut que vous amenez dans une impasse et aggraver votre situation.

L’estime de soi est, pour résumer, la façon de vous vous percevez. Il s’agit de ce que vous ressentez et du regard que vous portez sur vous-même, dans les 4 domaines suivants :

·         Votre apparence : la façon dont vous percevez votre corps et votre capacité à l’accepter et à vous aimer ;

·         La reconnaissance de vos points forts par vous-même et par votre entourage ;

·         Votre réussite privée et professionnelle (réussite selon vos critères) ;

·         Votre réussite sentimentale (amicale, familiale et amoureuse).

Ainsi, améliorer son estime de soi implique d’améliorer la vision personnelle que nous avons de nous-même.

La confiance en soi est la certitude de pouvoir agir dans des situations complexes. La confiance en soi, en plus du sentiment de capacité, implique l’action. Nous savons, au moment de passe à l’action, nous avons les ressources personnelles de mener à bien la tâche à effectuer.

 

Comment améliorer son estime de soi ou l’estime de ses enfants ?

Tout d’abord, acceptez-vous comme vous êtes, accepter vos enfants tels qu’ils sont. Acceptez le chemin parcouru même si celui-ci est loin de ce que vous aviez prévu. En lâchant prise de ce pour quoi vous ne pouvez rien, vous pourrez appréciez tout ce qui a été fait mais qui n’avait pas été prévu.

Reconnaissez votre valeur et la valeur de vos enfants. Sachez être reconnaissant de ce qui vous arrive et dîtes-le. Apprenez à apprécier le bouquet que votre enfant vient de vous offrir avec son cœur même si elles viennent de votre jardin !

Essayez ces 3 exercices :

1.    Prenez un peu de temps pour regarder dans le miroir le matin, souriez-vous, soyez reconnaissant envers vous pour ce que vous êtes.

2.    Féliciter vous à haute voix pour vos réussites, surtout les plus petites. Et pourquoi pas se récompenser par une sortie ou un autre plaisir.

3.    Parlez de manière positive de vous-mêmes et de vos enfants. Ne voyez pas que vos défauts. Vous avez peut-être brûlé votre gâteau mais vous aviez eu la générosité d’en préparer un !

 

Comment améliorer sa confiance en soi ?

La confiance en soi se gagne par nos réussites, toutes nos réussites. Le maitre mot est « faire ». Si vous ne faites rien, vous n’aurez jamais confiance en vous. Et comme nous commençons tous par faire des erreurs avant d’être efficace, alors l’erreur est un cadeau. Partir de ses erreurs pour améliorer notre savoir-faire est une excellente méthode pour gagner en confiance en nous. Ce qui pose problème est de rester coincé sur ses erreurs.

Pour améliorer votre confiance en vous, je vous conseille ceci :

·         Faite la liste de tout ce que vous savez faire, de toutes vos qualités. Et demander à votre entourage de faire cette même liste à propos de vous. Vous risquez d’être agréablement surpris !

·         Impliquez-vous, faites ! Pour réussir, il faut entreprendre. Reconnaissant toutes vos réussites : faire pousser des plantes, réussir un plat, finir un dossier dans les temps…

·         Analyser les obstacles que vous rencontrez et apprenez à vos enfants à le faire. Il y a toujours des obstacles, petits ou grands. Votre réussite vient de votre capacité à ne pas être arrêté par eux. Et s’il le faut, demander de l’aide. Vous ne perdrez pas en confiance mais au contraire vous apprendrez de l’autre.

·         Ne craignez pas d’être « vantard ». Vous avez des savoir-faire et avez le droit de les mettre en avant. Tant pis pour ceux qui prennent cela comme un défaut.